• Alysia

    Si la plupart des habitants d'Alysia sont des humains, d'autres races humanoïdes, comme les jaguarians, les orcs et les trolls, y vivent également.

    Les humains vivent un peu partout sur Alysia et ont des cultures particulièrement variées. Cependant peu de contrées sont isolées du reste du monde mais celles-ci peuvent être habitées. C'est notamment le cas de celle du peuple comanshawa.

    Parmi les autres contrées, La plus connue est probablement le royaume de Larbos, dont la capitale est Oroban. Cette ville semble se trouver non-loin de Rymar, une contrée dont on ne sait pas s'il s'agit d'une région du Larbos ou un autre pays. Parmi les contrées les plus connues d'Alysia se trouve également le royaume de Sabledoray, qui est allié à celui de Larbos. La contrée la plus dangereuse dangereuse de ce monde, cependant, est Klafooty, qui serait peuplée de monstres et de démons, et dont les seuls habitants humains sont des fous et des criminels. D'autre régions particulièrement dangereuses existent sur alysia, comme les marécages acides de Gulom, le désert de Muliba (où se trouve Prison Barek, la plus sûre des prisons d'Alysia), la vallée des dent de pierre ou les montagnes de Shiar (au cœur desquelles se trouve le célèbre château nommé Casthell).

    Malgré la diversité des populations qui s'y trouvent, une seule monnaie à cours sur Alysia, le kishu, dont voici les correspondances connues :

    • sandwich/kébab au girawa : 2 kishus
    • appel d'un groupe de mercenaires expérimentés pour tuer un boofankor : 3 000 kishus
    • prime de capture d'un prisonnier évadé de Prison Barek : 100 000 kishus
    • jaguarian vivant (au marché noir) : 600 000 kishus (au bas mot)

    Les trolls, par leur taille, constituent probablement la race humanoïde la plus impressionnante d'Alysia. Ils sont quadrumanes mais n'ont que quatre doigts à chaque pied et chaque main. ces créatures velues ont également une corne sur le front et la leur oreilles sont pointues.

    Les jaguarians, eux, sont une sorte d'hommes chats. Ils souffrent, pour la plupart d'entre eux, d'une maladie appelée chakounia, dont les symptômes n'apparaissent que quand un jaguarian se trouve à proximité d'un autre jaguarian ou des traces du passage de celui-ci. Dans ce cas, il devient une sorte de berserk (crise de chakounia). Ce mal leur viendrai de leurs ancêtres, qui n'étaient alors que de simple bêtes. Il peuvent, cependant, neutraliser les effet de cette maladie à l'aide d'un talisman nommé katseye. Tout jaguarian reçoit un katseye à la naissance. Ce talisman fait partie d'un collier que les jeunes jaguarians portent, normalement, durant toute leur enfance mais, à l'age adulte le talisman lui es greffé sur le front afin de l'immuniser à vie contre cette maladie. La plupart des jaguarians vivent à Jaguarys, une cité cachée quelque part dans les montagnes de Lovinah grâce à un puissant sort alimenté par la corne de Sygma (mais il s'agit, là, d'un secret des habitants de cette ville). Si les jaguarians ont toujours été persécutés par les humains, ils le sont plus particulièrement par les humains des montagnes de Lovinah, qui leurs vouent une haine aveugle, et les trafiquants de monslasves, qui savent que, au marché noir, un jaguarian vaut pas moins de 600 000 kishus.

    On ne sait, pour l'instant, pas grand chose des orcs. Ceux de Shamalau ont, cependant, la réputation de forger des épées et des armures indestructibles.